Qu’est-ce que la pédagogie Montessori ?

Nous recherchons toujours les vieilles choses, parce que nous ne connaissons pas les nouvelles et nous cherchons toujours le grandiose périmé, sans reconnaître dans l’humble simplicité des tentatives nouvelles le germe que l’avenir développera.

La pédagogie Montessori est avant tout une philosophie de vie dans laquelle l’enfant est écouté, libéré des obstacles et dans laquelle il agit selon sa nature propre. Cela nécessite une ambiance adaptée, l’humilité de l’éducateur et un matériel scientifique attrayant perfectionné pour l’éducation sensorielle. L’attitude de l’éducateur est importante. Il doit être suffisamment présent pour guider l’enfant dans ses apprentissages et savoir en même temps s’effacer pour ne pas lui opposer d’obstacle inutile.

La pédagogie Montessori repose sur la liberté d’expression des enfants permettant de révéler leurs aptitudes et leurs besoins cachés dans un environnement favorisant l’activité spontanée.  La liberté a comme limite l’intérêt collectif, l’enfant doit apprendre à discipliner ses propres gestes et ne pas offenser autrui.
La méthode doit laisser libre cours aux manifestations spontanées de l’enfant qui vont le conduire à l’indépendance, et ce, dès la première enfance. Quand on sert un enfant, on commet un acte servile qui étouffe ses mouvements spontanés utiles.

Je ne veux pas être servi parce que je ne suis pas un infirme mais nous devons nous aider car nous sommes des êtres sociables. […]
Tout ce qui est aide inutile constitue une entrave au développement des forces naturelles.

Il est nécessaire d’attendre et observer les manifestations successives du développement physiologique et psychique de l’enfant, et non de les étouffer.  Les origines du développement de l’enfant sont intérieures, l’environnement ne les crée pas, il peut juste les modifier (aider ou détruire). Il s’agit de libérer l’enfant des obstacles qui empêchent le développement normal de sa vie.

On ne fait pas des observateurs en disant observe mais en donnant les moyens d’observer.

Le travail intime de l’enfant s’exprime seulement lorsque l’adulte n’intervient pas par sa surveillance, ses conseils et ses exhortations. Les découvertes spontanées de l’enfant lui apportent joie et satisfaction. L’instruction de l’adulte lui cause l’ennui de l’inertie mentale.
L’enfant possède un esprit absorbant, tout ce qui est autour de lui pénètre en lui (habitudes, coutumes, religion, langage).

La pédagogie Montessori repose sur les caractéristiques suivantes:

– Une capacité étonnante de concentration des enfants,
– La tendance à la répétition d’un même geste qui permet le perfectionnement,
– Un attrait pour l’ordre : ranger le matériel et à tenir la pièce en ordre,
– Le libre choix de l’activité,
– La réalisation de tâches « vraies »,
– Pas de sanction : ni positive, ni négative.
– Un attrait pour le silence.

Une ambiance préparée

L’ambiance doit être soigneusement préparée par l’éducateur afin de permettre l’activité spontanée de l’enfant. Elle comprend tous les objets, répondant aux tendances et aux besoins d’activités de l’enfant, que ce dernier peut librement choisir et dont il peut se servir autant qu’il le désire.

L’éducateur

Le premier devoir de l’éducateur est de stimuler la vie en la laissant libre de se développer. Il doit faciliter le travail actif et continu en choisissant et présentant l’objet susceptible d’attiser l’intérêt de l’enfant et en veillant à ce qu’un enfant absorbé dans une activité ne soit pas dérangé par un autre.

La préparation de l’éducateur est importante, il doit se former lui-même, apprendre à observer, à être calme, patient et humble, et à contenir ses propres impulsions. Il enseigne peu et observe beaucoup. L’enfant s’éduque par lui-même, le contrôle et la correction de l’erreur sont cédés au matériel.

Présentation du matériel

L’éducateur présente le matériel selon l’âge de l’enfant et la progression systématique des objets. Pour cela, il exécute lui-même l’exercice une seule fois, sauf exception ou cas particulier.
Il initie l’enfant à l’usage du matériel, il le met en communication avec l’objet. C’est un premier geste qui sert à faire connaissance avec le matériel.
Ensuite, selon ses attraits variés, l’enfant choisira spontanément, parmi les objets qui lui ont été présentés, l’activité qu’il veut pratiquer .

La leçon

Une fois qu’un exercice aura été suffisamment pratiqué par l’enfant, l’éducateur intervient pour apporter la nomenclature des différences perçues sur le matériel. Cela permet également à l’éducateur d’identifier les idées acquises spontanément par l’enfant.

La « leçon en trois temps » permet à l’enfant d’associer l’image et le mot correspondant.
Premier temps : association de la perception sensorielle avec le nom. L’éducateur montre : « c’est lisse ».
Deuxième temps : distinction de l’objet correspondant au nom. L’éducateur demande : « montre moi ce qui est lisse ».
Troisième temps : souvenir du nom correspondant à l’objet. L’éducateur demande : « comment est ceci ? ».

Le matériel pédagogique 

Le matériel Montessori est composé d’objets répondant aux critères suivants :

– Contrôle de l’erreur: l’enfant n’a pas besoin d’un regard extérieur pour contrôler la bonne exécution de l’activité, le matériel lui-même la met en évidence. Cela permet à l’enfant de développer un raisonnement, un sens critique et d’être attentif à l’exactitude.

– Esthétique : le matériel doit exercer un attrait sur l’enfant afin que ce dernier ait envie de l’utiliser (lumière, couleur, gaité des objets décorés).

– Un seul exemplaire : chaque matériel existe en un seul exemplaire, de sorte que l’enfant doit patienter pour prendre l’objet qu’un camarade utilise.

– Education musculaire : les activités doivent permettre aux muscles de toutes les parties du corps de travailler. Cela permet de répondre au besoin de l’enfant d’être en mobilité continuelle, à son besoin irrésistible de remuer. En outre, l’enregistrement des gestes stimule un besoin profond d’organisation, chaque acte se décomposant en des temps spécifiques bien distincts.

Différents types de matériels (pour les enfants entre 3 et 6 ans):
 Exercices de vie pratique

Ces activités sont basées sur des tâches de la vie courante, elles permettent d’accomplir un travail vrai dans un but réel, facile à atteindre.

pédagogie montessori

Versé des grosses graines

Education sensorielle

Maria Montessori pense que l’éducation sensorielle doit précéder la culture intellectuelle.  L’enfant doit s’imprégner sensoriellement des concepts avant de les intellectualiser.
Le matériel de « vie sensorielle » est constitué d’une série d’objets groupés selon une qualité déterminée (couleur, forme, dimension, degré de rugosité, poids, température,… ) et dont la différence varie progressivement entre deux extrêmes (maximum et minimum) de la série.

pédagogie montessori

Tablettes rugueuses

Langage graphique

Selon Maria Montessori, le langage graphique permet de fixer les mots et d’analyser les sons qui les composent, au moment où le langage articulé se développe chez l’enfant.

L’écriture

La pédagogie Montessori prépare indirectement l’écriture. L’enfant apprend les mouvements de l’écriture avant de les exécuter (maniement de l’instrument, dessin de la forme des lettres). Il se perfectionne dans l’écriture, sans écrire. Maria Montessori a décomposé les éléments constituant l’écriture et en a fait des exercices intéressants pour eux-mêmes et constituant des motifs d’activités.
La méthode de préparation de l’écriture prépare également la lecture. En effet, l’enfant sait déjà lire les sons qui composent les mots.

pédagogie montessori

Petit alphabet mobile

La lecture

Selon Maria Montessori, la lecture est l’interprétation d’une idée apportée par des signes graphiques. L’enfant, qui connait la signification d’un mot en le voyant composé, lit. La lecture est un travail purement intellectuel, comparé à l’écriture qui s’appuie sur des mécanismes psychomoteurs.
Maria Montessori insiste sur le fait que la lecture qui permet de saisir le sens doit être mentale et non vocale. La lecture à haute voix est parmi les exercices intellectuels les plus difficiles, elle implique de solliciter à la fois le langage articulé et graphique.
Dans la pédagogie Montessori, l’enfant commence à lire des « ordres » inscrits sur des petits billets, écrits de façon manuscrite par l’éducateur. La lecture des caractères imprimés et des livres ne vient que bien après.

Arithmétique

La pédagogie Montessori permet à l’enfant de se construire un raisonnement arithmétique logique, la numération ne repose pas uniquement sur un exercice de mémorisation. Grâce à la répétition des exercices, les combinaisons se fixent d’elles-mêmes dans la mémoire de l’enfant, le menant au calcul mental.

pédagogie montessori

Matériel des perles
Millier, centaine, dizaine, unité


Sources: cette page a été rédigée à partir de l’ouvrage « Pédagogie scientifique tome 1: La maison des enfants » de Maria Montessori.
Toutes les citations viennent de Maria Montessori.

Toute reproduction complète ou partielle de ce texte nécessite mon autorisation.